Répondre

Tennis féminin

Page 1  > 
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
27. Les quatre demi-finalistes de @rolandgarros sont âgées de moins de 27 ans. Ce n'était plus arrivé en Grand Chelem depuis l'édition 2011 de @Wimbledon. #RG18


Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Marion Bartoli a fait son retour cette nuit à New York lors d'une exhibition face à Serena Williams. Elle s'est inclinée lors d'un tie-break disputé en 10 points (6-10) !


Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil


Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil


Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Venus Williams is 2-6 against Serena Williams in Grand Slam finals, and 5-1 vs all other opponents.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Serena Williams: 20-0 in Grand Slam finals when winning 1st set (2-6 when she loses it). Venus is 1-6 when dropping 1st set in GS Finals.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Serena Williams wins her 23rd Grand Slam title, breaking a tie with Steffi Graf for most in the Open Era. It's her 7th Australian Open title
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Serena Williams wins her 10th Grand Slam title after turning 30. In the Open Era, no other woman has won more than 3.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Serena Williams fait mieux que Steffi Graf. L'Américaine n'est plus qu'à une longueur du record absolu de Margaret Smith Court #AusOpen


Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Serena Williams wins her 6th Grand Slam title without dropping a set. That's tied with Martina Navratilova for the most in the Open Era.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil


Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Cette affiche culte de 1977 intitulée "Tennis Girl" a été vendue à plus de 2 millions de copies #histoire

MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
More records for Serena.

She joins Venus in a major quarterfinals for the 24th time. 18 of the last 23 times, one of them won the title.

1745782.jpg
Agrandir
Matisse
BARCA BARCA BARCA 6-1 !!
(Légende)
Répondre – Profil
MC Jean Gab1 a dit : #Tennis Bartoli: "Je vais devoir entrer en clinique"
http://www.sports.fr/tennis/wimbledon/articles/bartoli-je-vais-devoir-entrer-en-clinique-1552185/

1732003.jpg


Victime d'un virus qui l'empêche de manger, les mauvaises langues diront que ça ne lui aura pas fait de mal smiley.gif
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
#Tennis Bartoli: "Je vais devoir entrer en clinique"
http://www.sports.fr/tennis/wimbledon/articles/bartoli-je-vais-devoir-entrer-en-clinique-1552185/

MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Que sont-ils devenus Gabriela Sabatini http://www.lesinrocks.com/2016/06/11/actualite/devenus-gabriela-sabatini-11835179/ par @Sarah_Dahan


Agrandir
Rodman
Expert arbitrage/blessure bidon
(Légende)
Répondre – Profil
cool.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Katowice*
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Qualification de Timea Babos contre Viktorija Golubic (1-6 / 6-4 / 7-5) au tournoi de Katowine en Pologne.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Le monde du tennis féminin était en effervescence depuis que Maria Sharapova avait annoncé dimanche qu'elle tiendrait une conférence de presse ce lundi à Los Angeles. La Russe s'est donc présentée devant les journalistes à 21h00 (heure française) et a sobrement annoncé qu'elle avait reçu une lettre l'avertissant qu'elle avait été contrôlée positive lors du dernier Open d'Australie.

La substance incriminée est le Meldonium, un médicament utilisé pour lutter contre le diabète. La joueuse russe le prenait depuis 2006 mais il est apparu sur la liste des produits prohibés uniquement en décembre dernier. «J'ai fait une énorme erreur, a-t-elle déclaré. Je n'ai pas regardé la liste des produits interdits en 2016. J'ai laissé tomber mes fans, j'ai laissé tomber ce sport. Je ne veux pas que ma carrière se termine de cette manière. J'espère que j'aurai une autre chance.»

ATom18
Supporter Lorientais du Thunder et de Sagan!
(Reconnu)
Répondre – Profil
Sharapova contrôlée positive... comique.gif Incroyable ces russes !
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Régis de Camaret fait appel de sa condamnation
Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 03.12.2012 à 17h32

L'entraîneur de tennis Régis de Camaret a fait appel de sa condamnation par les assises du Rhône à huit ans de prison pour les viols de deux anciennes pensionnaires mineures de son club de Saint-Tropez, a annoncé un de ses avocats lundi 3 décembre.
Régis de Camaret, 70 ans, avait été écroué à l'issue du verdict de la cour d'asssises de Lyon, le 23 novembre, pour des faits qui ont eu lieu il y a plus de vingt ans. Une peine de prison de dix à douze ans avait été requise contre lui pour les viols et tentatives de viol sur deux joueuses alors âgées de 12 et 13 ans. Une vingtaine de ses anciennes élèves l'accusaient devant la cour d'assises du Rhône d'attouchements sexuels et de viols à répétition commis entre les années 1977 et 1989. La plupart de ces faits présumés étaient prescrits mais l'ancien entraineur vedette risquait jusqu'à vingt ans de prison.
Me Emmanuel Daoud, qui a précisé que son client pouvait "se désister à tout moment", a néanmoins annoncé qu'il pourrait déposer une demande de mise en liberté auprès de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon. S'il maintient son appel, Régis de Camaret pourrait être rejugé d'ici à 12 à 18 mois devant les assises de la Loire ou de l'Ain.
-

Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Régis de Camaret condamné à 8 ans de prison pour viols
Reuters – il y a 23 minutes

LYON (Reuters) - Régis de Camaret, ex-entraîneur de nombreuses championnes françaises de tennis, dont Isabelle Demongeot et Nathalie Tauziat, a été condamné vendredi à huit ans de prison ferme pour viols et tentatives de viols sur deux joueuses alors mineures.
L'accusation avait requis de 10 à 12 ans de prison et la défense avait demandé l'acquittement.
Plus d'une vingtaine de ses anciennes élèves l'accusaient devant la cour d'assises du Rhône d'attouchements sexuels et de viols à répétition entre 1977 et 1989, mais deux cas seulement ont été retenus, ceux de Karine P. et de Stéphanie C., âgées de 13 et 12 ans à l'époque des faits, les autres étant prescrits.
L'affaire est partie d'une plainte déposée par l'ex-numéro deux du tennis français Isabelle Demongeot en 2005. "Enfin, ce soir, il dort en prison", a dit cette dernière. "La honte change de camp, c'est la fin d'un lourd combat."
Les plaignantes attendent maintenant de savoir si Régis de Camaret, 70 ans, fera appel de sa condamnation, ce qu'il a la possibilité de faire dans un délais de dix jours. Son avocat, Emmanuel Daoud, n'a pas donné d'indication sur ce sujet.
Régis de Camaret avait notamment entraîné Nathalie Tauziat, finaliste à Wimbledon en 1998 qui fut troisième joueuse mondiale en 2001. Elle a été entendue au cours du procès et l'a soutenu en disant qu'elle n'était au courant de rien.

"ADOLESCENCES BRISÉES"
La Fédération française de tennis a refusé de s'exprimer après le verdict et donnera une conférence de presse samedi en fin de matinée.
"Que d'enfants, que d'adolescentes brisées, que de rêves détruits, que de femmes en détresse après tant d'années, que de blessures qui ne se refermeront peut-être jamais", avait dit l'avocat général de la cour d'assises du Rhône.
Jacqueline Dufournet a dénoncé la position de Régis de Camaret, qui s'est évertué pendant son procès à nier les faits, ou à reconnaître, du bout des lèvres, des caresses innocentes.
"Si elles étaient aussi délurées qu'il le dit, alors pourquoi auraient-elles tant souffert ?", a-t-elle demandé en dénonçant un "mauvais système de défense".
L'avocat général s'est appliqué à démonter la théorie du complot présenté par l'entraîneur, qui laisse entendre qu'Isabelle Demongeot aurait voulu se venger et entraîner les anciennes joueuses dans son sillage.
"Ces filles sont venues au club à des époques différentes, sur une période de dix ans, elles ne sont pas de la même génération, elles ne se connaissent pas, et pourtant, elles disent la même chose", a-t-elle constaté.
Jacqueline Dufournet a estimé que Régis de Camaret, qui a suivi impassible le réquisitoire depuis le box des accusés, n'avait "aucune compassion, aucune empathie pour les victimes". "Dans la solitude de sa prison, j'espère qu'il entendra enfin la souffrance de ses victimes", a-t-elle conclu.
Le procès de Régis de Camaret intervient après un chemin judiciaire semé d'embûches. La cour d'appel d'Aix-en-Provence avait prononcé un non-lieu en 2009, une décision invalidée en 2011.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Régis de Camaret condamné à 8 ans de prison ferme pour viol par les assises du Rhône.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Dix à douze ans de prison requis contre Camaret
Publié le 23.11.2012, 10h49 | Mise à jour : 11h38

La cour d'assises du Rhône a requis dix à douze ans de réclusion criminelle à l'encontre de Régis de Camaret, l'ancien entraîneur de tennis poursuivi pour les viols de joueuses mineures, commis il y a vingt ans. L'interdiction définitive d'exercer une activité en lien avec le tennis a également été requise ce vendredi matin, de même que dix ans d'interdiction de droits civiques, civils et de famille.

Le verdict est attendu dans la journée
Camaret, 70 ans, a farouchement nié tout au long de son procès les faits qui lui sont reprochés. Les débats auront à plusieurs reprises abordé ce qu'Isabelle Demongeot, l'une de ses victimes présumées, a qualifié «d'emprise totale». Toutes les anciennes pensionnaires du centre des Marres de Saint-Tropez (Var) qui se sont succédé à la barre ont décrit le même système, avec un entraîneur omniprésent leur interdisant toute sortie ou flirt. « On était ses choses, l’ambiance était malsaine », se souvient Laurence A., qui a raconté avoir été violée pendant trois ans, évoquant un « gourou ». « Il m’a empêchée de m’épanouir, il contrôlait tout de moi », souligne Isabelle Demongeot qui, la première, a brisé la loi du silence. Sandrine U. a aussi expliqué combien elle était « vulnérable », soumise à la « pression » de son père et à son envie de jouer au tennis. « Ces prédateurs savent très bien à qui ils s’adressent », assure-t-elle.
L'accusé a, en revanche, reçu le soutien indéfectible mardi de Nathalie Tauziat, ex-numéro 1 du tennis français. «Je n'ai jamais rien vu et je ne peux pas affirmer qu'il y ait des victimes», a-t-elle assuré.
Le Parisien
Rodman
Expert arbitrage/blessure bidon
(Légende)
Répondre – Profil
«Je n'ai rien à reprocher à M. de Camaret, il m'a menée là où j'ai toujours rêvée d'être, et je ne l'ai jamais vu avoir un geste sexuel intentionnel envers qui que ce soit», a assuré mardi à la barre de la Cour d'assises du Rhône, Nathalie Tauziat, ex-numéro 1 du tennis français, qui s'est longtemps entraîné au tennis-club des Marres, où officiait de Camaret. «Je le considérais comme mon deuxième père», a-t-elle également précisé. Tauziat a également assuré «ne pas avoir de conflit avec Isabelle Demongeot», ancienne n°2 nationale, qui, la première, avait porté des accusations de viol contre Régis de Camaret.

Le président de la cour lui a rappelé qu'aux enquêteurs, Nathalie Tauziat avait déclaré que Demongeot avait porté plainte «par vengeance contre Camaret et indirectement contre elle». Seules deux jeunes femmes, Stéphanie Carrouget et Karine Pomares, 36 ans chacune, sont parties civiles dans ce procès, les autres plaintes, dont celle d'Isabelle Demongeot, étant prescrites. «Pensez-vous que Stéphanie Carrouget qui l'accuse de l'avoir violée vous vise ?», a demandé l'avocate de cette dernière à Nathalie Tauziat. «Non, je pense que non», a-t-elle répondu. Mais concernant les viols dénoncés, elle déclare : «Je n'ai pas de preuve, je ne parle pas tant que je n'ai pas de preuves».

Avant le témoignage de l'ex-tenniswoman, un ancien ami d'enfance de Régis de Camaret avait expliqué à la barre qu'il avait dû retirer sa fille du tennis-club où ce dernier entraînait au bout de sept mois, à sa demande, car elle avait appris que «Camaret couchait avec des filles». La mère de l'enfant avait ensuite envoyé une lettre en 1989 à Jean-Paul Loth, ancien directeur technique national de la Fédération française de tennis. Cité comme témoin, celui-ci a reconnu avoir reçu ce courrier «signalant des faits compromettants au centre et qui me demandait d'agir». Il assure avoir répondu que cela «nécessitait le retrait immédiat de la fille et une plainte au procureur». Mais il ne pouvait rien faire, le tennis-club des Marres étant une structure privée, sans lien avec la FFT.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil


Agrandir
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
MC Jean Gab1 a dit : Et quand enfin il prend la parole, c'est pour rectifier une date de tournoi.


Beaman
Houston fait peur !!
(Mythe)
Répondre – Profil
MC Jean Gab1 a dit : 46 ans… elle a pris une claque -



Wow, carrément
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Demongeot : Camaret "était répugnant"
Par Cécile Bouanchaud et Chloé Triomphe
Publié le 16 novembre 2012 à 16h26
Mis à jour le 16 novembre 2012 à 17h13

Son calvaire à duré neuf ans. Au deuxième jour du procès de Régis de Camaret, l'ancien entraineur jugé depuis jeudi pour viols et tentatives de viols sur plusieurs de ses anciennes élèves, l'heure est aux confrontations. Isabelle Demongeot, l'ex-championne de tennis, a donc livré, devant la cour d'assises de Lyon, un témoignage accablant contre son ancien entraîneur, qu'elle accuse de l'avoir violée dès ses 12 ans.

"J'ai été réveillée soudainement"
En larme et les jambes tremblantes, l'ancienne numéro 2 du tennis féminin français, âgée de 46 ans aujourd'hui, a livré à la cour un témoignage éprouvant par la douleur qui en émane. Visiblement, Isabelle Demongeot souffre encore lorsqu'elle raconte les viols répétés qu'elle a subi dès son intégration au centre de formation de Régis de Camaret à Saint-Tropez.
Elle affirme qu'elle a été contrainte de partager la chambre de son entraîneur dès sa première rencontre à Roland Garros, à 12 ans, "sous prétexte que ça coûtait cher". "Je dormais profondément lorsque j'ai été réveillée soudainement par une main sur mon corps d'enfant, une grosse main qui s'est glissée dans ma culotte", témoigne l'auteure du livre Service volé.

"Toujours le même processus"
La scène se reproduira à de multiples reprises. "C'était toujours le même processus : d'abord la main dans la culotte, les caresses, puis parfois sa tête entre mes jambes et la pénétration, souvent la sodomie. C'était répugnant. Ses doigts étaient sales, sa respiration forte. C'était un corps d'enfant face à un corps d'adulte", confit-elle dans un souffle.
La sportive affirme que le même manège s'est poursuivi pendant neuf ans, sans toujours le confort d'une chambre d'hôtel, dans des cagibis ou dans une voiture. "Son emprise sur moi était totale, il contrôlait tout, j'étais incapable d'en parler à ma famille ou aux autres filles du centre et il disait qu'il était indispensable à ma réussite", a commenté Isabelle Demongeot devant la cour attentive.

Une plainte en 2005
Ce n'est qu'à 23 ans, au retour de Wimbledon, qu'elle quittera la structure, sans toutefois en avancer la raison. En 1990, elle tente d'en parler à Philippe Chatrier, président de la Fédération française de tennis. En vain selon elle. C'est un médecin qui finira par soupçonner des viols dans son enfance et qui l'amènera à parler.
En 2005, elle dit être partie à la recherche de ses anciennes camarades et des joueuses de Saint-Tropez. Pour une vingtaine d'entre elles, qui disent avoir été abusées, les dépôts de plainte arriveront trop tard, les faits présumés étant prescrits. Seuls deux cas, plus récents, étayent aujourd'hui les poursuites de viols et tentatives de viols engagées contre Régis de Camaret.

Camaret impassible
A la droite de la salle, l'ancien entraîneur des joueuses est resté impassible. Il écoute, le visage totalement dénué d'expression, le récit d'Isabelle Demongeot. Et quand enfin il prend la parole, c'est pour rectifier une date de tournoi. Pour le reste, il affirme n'avoir jamais violé Isabelle Demongeot et parle "d'une histoire d'amour consentie" qu'il fait remonter à 1983, alors qu'Isabelle Demongeot avait 17 ans. "Mais je ne l'ai pas violée quand elle était jeune, je n'ai pas vécu la même chose qu'elle."
Une défense en fond de court , a commenté écœuré un avocat de la partie civile. Convaincu que rien désormais, aucune émotion, aucune douleur, ne fera sortir Régis de Camaret de sa ligne de défense. La comparution de Régis de Camaret intervient après un chemin judiciaire semé d'embûches. La cour d'appel d'Aix-en-Provence avait prononcé un non-lieu en 2009, une décision invalidée en 2011. L'homme encourt 20 années de prison. Le verdict sera rendu le 23 novembre.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
46 ans… elle a pris une claque
-
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
L'entraîneur de tennis rejette les accusations de viols sur mineures
Publié le 15.11.2012, 17h03 | Mise à jour : 17h57

Il a seulement concédé une «grosse erreur». Régis de Camaret, l'ancien entraîneur de tennis âgé de 70 ans, a refusé d'être plus explicite au premier jour de son procès d'assises, ce jeudi. Le moustachu aux cheveux blancs a surtout rejeté les accusations de viols sur mineures de deux anciennes pensionnaires de son centre d'entraînement des Marres, à Saint-Tropez (Var), il y a plus de vingt ans. Stéphanie Carrouget et Karine Pomares, 36 ans chacune, sont parties civiles. Toutes les autres plaintes, dont celle d'Isabelle Demongeot qui a lancé l'affaire, sont prescrites.
Interrogé par la cour et son propre avocat, Régis de Camaret a avoué «avoir failli à (son) rôle d'enseignant». «Je me suis laissé aller à une situation que j'ai eu du mal à maîtriser, car Stéphanie Carrouget disait qu'elle était amoureuse de moi et le montrait. J'ai fait une grosse erreur, je n'ai pas géré la situation, j'ai eu le tort d'accepter qu'elle vienne montrer ses sentiments», a-t-il déclaré.

«Mensonges monstreux»
Il a raconté qu'il était dans la chambre de Stéphanie pour l'aider à faire ses devoirs. La fillette de 12 ans s'était «assise nue sur mes genoux. Je l'ai repoussée et lui ai dit qu'il fallait arrêter. Ca s'est arrêté là. Je n'ai pas abusé d'elle», a-t-il assuré. Une affirmation qui a contredit ses déclarations devant les enquêteurs, quand il avait reconnu des «caresses et des attouchements». D'ailleurs, l'ordonnance mise en accusation, qui fonde le renvoi aux assises de l'ancien entraîneur, fait apparaître un pervers insatiable et tout-puissant au comportement nauséeux. Pour justifier ce revirement, le septuagénaire a invoqué une garde à vue «brutale». «Le policier m'a secoué», a-t-il soufflé.

L'ancienne n°2 française parlera vendredi
Quant aux accusations de Karine Pomares, il les a balayées d'un revers de main, assurant n'avoir «eu aucun geste déplacé» sur celle qui raconte avoir été violée à l'âge de 14 ans, en 1990. Camaret a qualifié de «mensonges monstrueux» les accusations des anciennes joueuses, qui se sont manifestées après le dépôt de plainte d'Isabelle Demongeot en 2005.
L'ancienne n°2 du tennis français doit s'exprimer à la barre vendredi comme témoin. Jusqu'à cette date, elle ne peut participer à l'audience. «Je vais essayer d'être la plus précise possible, a-t-elle confié. Il faut savoir quand même que c'est neuf ans de viols.»

Une vingtaine de témoignages attendus
«Je pense que beaucoup mentent et ont pris le train en marche», a estimé l'accusé. Il a mis cette «haine extraordinaire» sur le compte des «espoirs ratés» de joueurs n'ayant pu atteindre un «très haut niveau». Appelée à témoigner, sa soeur, Anne de Camaret, qui a travaillé et vécu au tennis-club des Marres de 1982 à 1987, a avancé la même analyse. Elle a même accusé Isabelle Demongeot d'avoir agi par «insatisfaction», parce qu'elle était «aigrie». «C'était la petite fille chérie de Saint-Tropez, la championne, la diva, je pense qu'elle s'est un peu aigrie car elle n'avait plus les résultats qu'elle espérait avoir», à la suite notamment d'une scoliose, a-t-elle jugé.
Elle a par ailleurs assuré ne pas être au courant d'une plainte pour viols auprès du procureur de la République de Draguigan en 2002 d'une jeune pensionnaire. Elle avait été classée sans suite en raison de la prescription, mais au cours de ce procès prévu jusqu'au 23 novembre, cette femme témoignera, ainsi qu'une vingtaine d'autres.
-

Agrandir
Martin Baratino
Nice guy
(Historique)
Répondre – Profil
Jeunes filles de Camaret vous êtes toutes pucelles
Jeunes filles de Camaret vous êtes toutes pucelles
Et quand vous êtes dans mon lit,
Vous me touchez le kiki
Je bande je ban an de
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
L'intervention des témoins sera d'autant plus décisive, à l'audience, que les déclarations des victimes n'ont pu être recoupées par aucun élément matériel et que l'une d'elles a varié dans ses propos, se montrant de surcroît imprécise sur les dates. Conséquence de l'ancienneté des faits, une lettre de dénonciation envoyée à la Fédération française de tennis s'est perdue, les archives de la FFT ayant été partiellement détruites en 1996. Par ailleurs, Isabelle Demongeot dit avoir abordé le sujet avec Philippe Chatrier, l'ex-président de la FFT, mais ce dernier est décédé en 2000.
MC Jean Gab1
T'es trop ratal quand tu fais ton rabbin
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Un entraîneur de championnes de tennis jugé pour viols
Reuters – il y a 3 heures

LYON (Reuters) - Régis de Camaret, entraîneur de tennis de nombreuses championnes françaises, dont Isabelle Demongeot et Nathalie Tauziat, est jugé à partir de jeudi pour des viols et tentatives de viols sur ses joueuses alors mineures.
Plus d'une vingtaine de ses anciennes élèves l'accusent devant la cour d'assises du Rhône d'attouchements sexuels et de viols à répétition commis entre les années 1977 et 1989. Mais la plupart de ces faits sont prescrits car trop anciens, et seules deux plaignantes siégeront sur le banc des parties civiles. Les autres seront entendues comme témoins. Agé de 70 ans, Régis de Camaret risque 20 ans de prison. Le verdict sera rendu le 23 novembre.
L'affaire est partie d'un dépôt de plainte déposé par Isabelle Demongeot en 2005. L'ancienne championne de tennis, aujourd'hui âgée de 46 ans, s'était rendue à la gendarmerie "pour se délivrer d'un secret".
Elle avait expliqué avoir été violée à maintes reprises entre 1980 et 1989 par son entraîneur qui oeuvrait alors à Saint-Tropez. Les premières agressions s'étaient déroulées dans une chambre d'hôtel alors qu'elle participait au tournoi de Roland Garros, et qu'elle était âgée d'à peine 13 ans.
La fillette, soumise à un chantage, n'avait pas osé dénoncer les faits de crainte de se voir priver d'entraînement.
L'ex-championne se décrit aujourd'hui comme "brisée" par cette affaire, et contrainte depuis de suivre une thérapie. Elle a eu l'occasion de raconter son histoire dans un livre intitulé "Service volé" publié en 2007.
C'est en découvrant qu'elle n'avait pas été la seule victime et pour éviter à d'autres jeunes filles de subir le même sort qu'Isabelle Demongeot s'est décidée en 2005 à porter plainte.

"LE LOUP DANS LA BERGERIE"
De nombreuses autres femmes ont ensuite déposé plainte, des anciennes élèves des centres d'entraînement de Saint-Tropez, de Bayonne ou de Capbreton, rapportant toutes approximativement les mêmes faits, parlant de viols à répétition, alors quelles n'étaient âgées que de 12, 13 ou 14 ans.
Elles parlent de l'homme comme d'un "gourou", un "pervers", qui profitait de leur installation comme pensionnaires dans les centres d'entraînement pour s'infiltrer la nuit dans leurs chambres et abuser d'elles.
Elles rapportent sa phrase favorite : "J'adore être le loup dans la bergerie".
Les anciennes élèves de Régis de Camaret disent toutes être restées profondément traumatisées et durablement perturbées par ces agressions, racontant des vies brisées, marquées par des sexualités bouleversées, des dépressions, des anorexies, boulimies et des tendances suicidaires.
Seule Nathalie Tauziat, ancienne numéro 1 du tennis féminin français, défend Régis de Camaret, accusant ses camarades de vouloir salir la réputation de l'entraîneur.
Après deux ans d'enquête, Régis de Camaret a finalement été interpellé en février 2007. Des perquisitions à son domicile ont révélé de nombreuses photos et films mettant en scènes les jeunes joueuses en partie nues, ainsi que la consultation de sites pornographiques montrant des jeunes filles.
L'entraîneur a d'abord contesté les accusations, avant de reconnaître une aventure "consentie" avec Isabelle Demongeot pendant trois années, alors qu'elle avait entre 16 et 17 ans.
Il parle en général d'un "environnement féminin propice à certains flirts", des "jeux d'amour", de "bisous dans le cou".
La comparution de Régis de Camaret intervient après un chemin judiciaire semé d'embûches. La cour d'appel d'Aix-en-Provence avait prononcé un non-lieu en 2009, une décision invalidée en 2011.
-

RIP
(Mythe)
Répondre – Profil
Marion Bartoli promet une «vraie grosse guerre» à la fédération


Entre la numéro 1 française et la FFT, la réconciliation n’est toujours pas d’actualité. A vrai dire, elle ne l’a jamais été et à deux mois et demi des JO de Londres, Marion Bartoli n’a pas du tout envie d’arranger la situation. Dans une interview donnée à Rome à Tennis Channel, la joueuse française non sélectionnée pour Londres (puisqu’elle ne remplit pas les critères de sélection), revient d’abord sur l’éternel sujet de discorde: l’intégration de son père et entraîneur lors des rassemblements en Fed Cup comme condition de sa présence en équipe de France.

«J’ai essayé de leur expliquer des millions de fois, mais ils me donnent toujours la même réponse. Je parle à un mur et il n’y a rien à faire. Je n’ai pas changé d’avis parce que ce que je demande n’est pas impossible. Tous les autres pays le permettent. Ils (la fédération) me dénigrent depuis quinze ans et cela continue.»

Très remontée contre la FFT, Bartoli regrette d’être privée de JO sur le gazon londonien, une surface qu’elle affectionne particulièrement depuis sa finale de 2007. Après les Jeux, elle promet donc de vider son sac. «Pendant quinze ans, je n’ai rien dit. Mais après les Jeux, ça va être le début d’une vraie grosse guerre, croyez-moi. J’espère que Pauline (Parmentier) se qualifiera pour les JO parce que sinon, la France n’aura pas l’air bien.»
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Tiens, c est "drôle" une amie Marocaine jouant depuis le plus jeune âge au tennis m'a dit il y a peu que c'était monnaie courante ce genre de pratique, le coach-père maltraitant sa (ses) filles...

Ok1

RIP
(Mythe)
Répondre – Profil
Rezaï attaque son père en justice
Aravane Rezaï a décidé de faire intervenir la justice dans le différend qui l'oppose à son père, Arsalan. Elle se plaint d'harcèlement moral, de violences volontaires et de menaces de mort.

L'affaire familiale prend une tournure judiciaire... La tenniswoman française Aravane Rezaï a décidé de porter plainte contre son père la semaine dernière au commissariat de Boulogne-Billancourt. Une source policière a indiqué que la jeune femme de 24 ans reprochait à Arsalan, son père, des faits de harcèlement moral, violences volontaires et menaces de mort. Le Parisien rapportait dans son édition de jeudi que la joueuse franco-iranienne avait porté plainte pour violences et escroquerie sur plusieurs dizaines de milliers d'euros. L'hebdomadaire Marianne a donné quelques précisions : Aravane Rezaï accuserait son père de l'avoir contrainte à lui verser 35 000 euros, alors qu'elle lui donnait déjà un salaire de 2 000 euros. La source policière a cependant précisé n'avoir trouvé «aucune trace» sur ce point dans la plainte. Le parquet de Nanterre doit maintenant décider si la plainte doit être transmise au parquet de Saint-Etienne, où la famille réside.

«Question de survie»

La carrière d'Aravane Rezaï est tourmentée. En janvier, lors de l'Open d'Australie, elle avait eu une vive altercation avec lui. La fédération internationale avait alors décidé de le suspendre pour une durée indéterminée. Un petit mois après, en marge de l'Open GDF-Suez de Paris, la 42e joueuse mondiale à l'époque était revenu sur l'incident, et avait annoncé vouloir prendre sa vie en main. «J'ai décidé de prendre un break. Pour moi, c'était un gros tremblement de terre dans la tête. » A l'époque, Aravane parlait de «petit problème» mais «rien de spécial ou d'inhabituel». Voilà pour les réactions à chaud.

Quelques mois plus tard, juste avant Roland-Garros, elle était revenue dans une longue interview à L'Equipe sur ce clash, parlant cette fois de «question de survie». «C'est devenu de pire en pire, explique-t-elle en parlant du rapprochement avec son père trois semaines après l'altercation de Melbourne. Pendant les vingt-quatre ans passés auprès d'eux, mes parents m'ont appris que je devais être dépendante d'eux. Mais j'ai fait le choix de sortir de cette bulle.» Un choix qu'elle considère comme «le meilleur de toute (sa) vie». «Je les aime tous (les membres de sa famille), mais ce n'est pas pour autant que je leur pardonne.» Rédaction


lequipe.fr


Easy !
SuperBulls !
(Historique)
Répondre – Profil
?
Matisse
BARCA BARCA BARCA 6-1 !!
(Légende)
Répondre – Profil
-- Sam Dalembert a dit : 2h17 un marathon ? Ils ont fumé à lequipe.fr ou quoi ? --

Pour les nanas, ca compte double.

RIP
(Mythe)
Répondre – Profil
Après son marathon de la veille contre Ana Ivanovic (n°19)
lequipe.fr



Lorsque Kim Clijsters pénètre sur le central de Miami, les interrogations la précèdent : va-t-elle être en mesure, après son match face à Ana Ivanovic, mercredi (7-6, 3-6, 7-6 en 2h17' alors qu'elle était menée 5-1 dans le 3e set), de tenir le coup physiquement ?
lequipe.fr



2h17 un marathon ? Ils ont fumé à lequipe.fr ou quoi ?
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
La réponse d'escudé...

Il rame bien avec cette équipe le pauvre...
http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2011/20110329_101312_escude-est-choque.html
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Elle est drole elle un peu

«J'ai parlé avec Nicolas (Escudé) et il m'a clairement expliqué qu'il n'était pas possible d'intégrer en équipe de France le projet de travail que j'ai avec mon père, c'est une structure trop lourde», a expliqué la n°1 française après sa victoire au troisième tour à Miami contre la Russe Ekaterina Makarova (6-2, 6-0). «Ce n'est pas un problème affectif, a-t-elle ajouté. Mais j'ai une nouvelle méthode de travail qui exige que je fasse deux heures d'entraînement le jour du match et je ne peux pas la faire seule, c'est impossible, la logistique est trop lourde, il y a plein d'exercices à faire que mon père connaît. Or ce changement m'a fait beaucoup progresser récemment.»
«Il y a du respect mutuel entre Nicolas et moi»
«Il y a du respect mutuel entre Nicolas et moi mais je lui pose simplement un problème de gestion, a poursuivi Bartoli. Pour ne pas me pénaliser, Nicolas écrira à la Fédération internationale pour dire que je me suis mise à disposition et qu'il a pris la décision de ne pas me sélectionner. C'est un accord que nous avons. Notre objectif commun est que je puisse représenter mon pays (aux Jeux Olympiques de Londres).» Pour être sélectionnable, une joueuse doit se mettre à disposition de son équipe de Fed Cup au moins une fois en 2011 et une autre en 2012. La France se rendra en Espagne les 16-17 avril pour jouer un barrage du groupe mondial. (AFP)


ok1
AiR1
Golden State of Mind
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Ivanovic
Répondre – Profil
Pour Venus 8 jours c'est un minimum
Ok1tackt
Gilles2laTourette
(Habitué)
Répondre – Profil
WOW..8 jours pour ça ?
Répondre – Profil
La Terre et Venus.. normal que ça le fasse pas

RIP
(Mythe)
Répondre – Profil
Vénus c'est personne sur terre ? C'est pas sa spécialité du tout, mais c'est pas une quiche non plus...grosse perf pour Rezai.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
encourageant.
après Vénus c'est personne sur terre.
bon tournoi reste à confirmer ...
ilyas#3
Oh Oh Oh !
(Mythe)
Répondre – Profil
Pas mal la petite frenchie Rezai qui tape Venus Williams en finale. Assez facilement en plus.
Aller à la page :   1 – 2
Suivant > 
Répondre

 Sujet précédent < Roland-Garros 2018
 Sujet suivant > Australian Open 2018
Messages par page
Dernier en 1er en dernier
  Aller en haut de page

Nouveaux messages depuis votre dernière visite : ()