Répondre

Los Angeles Lakers 2019/2020

Page 1  > 
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : Faut qu'il y soit, déjà...


C'est bon, ça va le faire même si on serait beaucoup à bien se poiler si ça le faisait pas. La cheat team qui finit 9eme, après une défaite face aux redoutables grizzlies lol
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Faut qu'il y soit, déjà...
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Quelque chose me dit qu'il sera en forme pour les PO smiley.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
J'y crois pas un instant, le gars est revenu trop tôt au risque d'aggraver la blessure et maintenant il resterait sur la touche pour jouer au bilboquet ? James est très (trop) conscient de sa place actuelle et potentielle dans l'Histoire nba, il ne prendrait pas le risque de louper les PO pour un sujet externe je crois. Sinon, il aurait lâché les Cavs en cours de saison après le Maman de James-gate smiley.gif
dreemtim
1,000 wins & 5 titles
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
??
Le star ne joue pas "parce qu'elle est pas là" ? Il avait mieux à faire ? Alors qu'ils se battent pour éviter le tie-in ?
C'est beaucoup plus grave qu'envisagé en fait, ils sont champions sortants, ça devrait souder un peu
The Number 9

(Mythe)
Répondre – Profil
Il y a ça aussi :

Frank Vogel said that LeBron's absence from the Lakers' last two games against Denver and LAC was not medically related. When asked for the reason James was not present, Vogel said, "He's just not here." Added that James was at shootaround Thursday but will not join team in POR

Dave McMenamin (@mcten) May 7, 2021


Ce n'est pas un groupe qui vit très bien cette saison.
dreemtim
1,000 wins & 5 titles
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Indépendamment du début sans fin de qui est favori au complet, la situation des Lakers ne s'arrange pas vraiment

LBJ out depuis 2 match, Davis qui sort hier contre les Clipps
Et ce soir un btb à Portland, avec en jeu la 6ème place pour le gagnant et le tie-in pour le perdant.
GS étant remonté parallèlement à la 8ème place, ça rendrait possible un Lakers/GS lors du tie-in. Ce serait comique smiley.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Pas d'accord. Il a dit n'importe quoi.
J'ai préféré la réponse de l'autre ano.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Je suis d'accord avec l'ano.
Celui qui avait dit un truc pertinent, là.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : En bref, t'aimes collectionner les vignettes panini et regarder les boxscores, mais tu connais rien au jeu qui s'appelle le basket.
T'es un fan 2 smiley.gif
Rien de répréhensible, c'est mignon


Ah ah, cet énorme connard prétentieux !
Son Altesse daignera-t-elle expliquer aux pauvres manants que nous sommes quelles équipes il est autorisé d'apprécier ?
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :Nouvelle défaite cette nuit contre une équipe médiocre, après la déconvenue face aux Knicks. Heureusement que les Lakers ont su battre des Hornets privés de Hayward, Ball et Rozier, ça leur permet de limiter la casse


J'ai oublié de citer la victoire surprise contre les Nets mais on sait aujourd'hui que Aldridge a des problèmes de coeur, Irving des problèmes de cerveau et Durant des problèmes de couilles heyhey.gif
Tant qu'Harden sera absent, cette équipe ne sera favorite à rien du tout à part une bonne place dans les betisiers.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
"- Tu approuves les regroupements seulement quand ça concerne l'équipe que tu suis !
- Ben non, je n'avais rien contre ceux de Boston, Miami ou GSW et pourtant je m'en cogne de ces équipes...
- oui, parce que tu es un fan2
- il dit qu'il voit pas le rapport heyhey.gif"
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : En bref, t'aimes collectionner les vignettes panini et regarder les boxscores, mais tu connais rien au jeu qui s'appelle le basket.
T'es un fan 2 smiley.gif
Rien de répréhensible, c'est mignon


Voilà, on va dire ça, ce qui te permettra d'avoir le dernier mot ET de te sentir tout puissant en qualité de grand expert du basket. Il n'y a strictement aucun rapport entre connaître / comprendre le jeu et apprécier ou non la composition d'une équipe, mais c'est pas grave, ça ne fera jamais qu'une pirouette de plus de ta part smiley.gif

Nouvelle défaite cette nuit contre une équipe médiocre, après la déconvenue face aux Knicks. Heureusement que les Lakers ont su battre des Hornets privés de Hayward, Ball et Rozier, ça leur permet de limiter la casse heyhey.gif

THT était partout cette nuit et Gasol a pris feu en 3e QT avec 11pts en 4 minutes, ce qui a permis aux Lakers de revenir de -12 à -10 quand il a quitté le terrain. Les absences de Drummond et Morris faisaient qu'il était quasiment le seul intérieur de l'équipe, d'où ses 20 minutes de temps de jeu.
Davis est heureusement annoncé sur le retour mais les Lakers ont un back to back à venir contre le Jazz.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
En bref, t'aimes collectionner les vignettes panini et regarder les boxscores, mais tu connais rien au jeu qui s'appelle le basket.
T'es un fan 2 smiley.gif
Rien de répréhensible, c'est mignon
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Tiens, j'ai une illustration parfaite, les Celtics de KG-Pierce-Allen. J'aime pas particulièrement Boston et pourtant la constitution de cette super team ne m'a pas choqué. Tu ne peux donc pas dire que j'approuve cette pratique parce qu'elle bénéficie aux équipes que j'apprécie. En revanche, si KG et PP s'étaient regroupés à LA, ça m'aurait fait chier parce que je ne pouvais pas les encadrer et que je n'avais donc pas envie de les voir chez les Lakers. CQFD smiley.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : C'est précisément le réflexe de bon gros beauf, cet esprit supporter. "je soutiens telle équipe alors les autres je m'en fous gnagnagna"


Mais tu racontes vraiment n'importe quoi, toi. comique.gif
On peut tout à fait suivre une équipe, la supporter ou en être fan ET s'intéresser à d'autres équipes, d'autres joueurs, tout en ayant un regard critique sur le regroupement de stars.
Par exemple, je peux être fan des Suns et apprécier ce que font les Nuggets depuis plusieurs années tout en détestant le regroupement de stars à BKN.
Et quand GS a gagné son premier titre, j'étais déjà fan des Suns mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier ce qu'ont réalisé les Warriors puis de détester la signature de KD chez eux alors que j'adorais ce joueur au Thunder.

Ce que je n'aime pas dans le regroupement de stars c'est que ces joueurs qui font partie des tous meilleurs du monde s'entendent pour jouer ensemble parce que... Bah ça sera plus facile pour gagner un titre.
Et surtout parce qu'en faisant ça, des équipes qui font du très bon taf n'ont plus aucune chance, sauf en cas de blessure...
Je préfère largement suivre les évolutions de certaines franchises, même si je ne les supporte pas et parce que je trouve leur projet intéressant, qu'une saison d'une équipe qui devient très forte parce que 2 ou 3 superstars ont décidé d'y aller.

Je suis fan d'une équipe, j'en suis au moins 4 dont 2 de près, plus beaucoup de joueurs d'équipes diverses et je déteste les regroupements de stars.
La différence entre toi et moi, c'est qu'autour des Lakers, tu suis d'autres équipes y compris (et surtout?) en cas de regroupements de stars alors que moi, autour de mon equipe, bah je suis aussi d'autres équipes mais pas forcément celles qui se construisent sur un regroupement de stars...

Bref, t'es complètement hors-sujet et pourtant extrêmement sur de toi. Remets-toi un peu en question, non?



Cette fixette sur les regroupements de star devient pathologique smiley.gif
J'aime bien une équipe parce que j'aime bien ses joueurs, si plusieurs joueurs que j'aime bien s'y retrouvent j'ai encore plus de chance de l'apprécier. Oui, c'est vraiment très étrange comme position heyhey.gif


Par contre, je trouve ton argument de "tu approuves les regroupements de stars parce que ça bénéficie à l'équipe que tu suis" complètement beauf, parce que c'est une logique de supporter bas du front. D'une part, quand ça se passe dans des équipes dont je me fous, ça ne me dérange pas davantage (cf les exemples de Miami ou GSW que je t'ai cités), donc rien à voir avec "parce que ça bénéficie à l'équipe que tu suis". D'autre part, parce que ça me ferait chier si les équipes que je suis regroupaient des stars que je n'aime pas. Bref, tu as tout faux et tu t'obstines smiley.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : Soit dit en passant, je "défends tellement mon bifteck" (quelle beauferie, sérieux) que je dénonce ce système de buy out qui a permis à LA de chopper Drummond heyhey.gif


T'es un beauf refoulé, toi, c'est pas possible... drole.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : C'est précisément le réflexe de bon gros beauf, cet esprit supporter. "je soutiens telle équipe alors les autres je m'en fous gnagnagna"


Mais tu racontes vraiment n'importe quoi, toi. comique.gif
On peut tout à fait suivre une équipe, la supporter ou en être fan ET s'intéresser à d'autres équipes, d'autres joueurs, tout en ayant un regard critique sur le regroupement de stars.
Par exemple, je peux être fan des Suns et apprécier ce que font les Nuggets depuis plusieurs années tout en détestant le regroupement de stars à BKN.
Et quand GS a gagné son premier titre, j'étais déjà fan des Suns mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier ce qu'ont réalisé les Warriors puis de détester la signature de KD chez eux alors que j'adorais ce joueur au Thunder.

Ce que je n'aime pas dans le regroupement de stars c'est que ces joueurs qui font partie des tous meilleurs du monde s'entendent pour jouer ensemble parce que... Bah ça sera plus facile pour gagner un titre.
Et surtout parce qu'en faisant ça, des équipes qui font du très bon taf n'ont plus aucune chance, sauf en cas de blessure...
Je préfère largement suivre les évolutions de certaines franchises, même si je ne les supporte pas et parce que je trouve leur projet intéressant, qu'une saison d'une équipe qui devient très forte parce que 2 ou 3 superstars ont décidé d'y aller.

Je suis fan d'une équipe, j'en suis au moins 4 dont 2 de près, plus beaucoup de joueurs d'équipes diverses et je déteste les regroupements de stars.
La différence entre toi et moi, c'est qu'autour des Lakers, tu suis d'autres équipes y compris (et surtout?) en cas de regroupements de stars alors que moi, autour de mon equipe, bah je suis aussi d'autres équipes mais pas forcément celles qui se construisent sur un regroupement de stars...

Bref, t'es complètement hors-sujet et pourtant extrêmement sur de toi. Remets-toi un peu en question, non?
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Soit dit en passant, je "défends tellement mon bifteck" (quelle beauferie, sérieux) que je dénonce ce système de buy out qui a permis à LA de chopper Drummond heyhey.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
C'est précisément le réflexe de bon gros beauf, cet esprit supporter. "je soutiens telle équipe alors les autres je m'en fous gnagnagna"
Je suis LA mais si le titre va à Brooklyn, à Milwaukee, à Denver, à Philly, ça m'ira très bien aussi. La superteam de Miami ou l'arrivée de Durant à GSW, rien à foutre et pourtant c'était pas chez les Lakers, ça crée des équipes incroyables à voir jouer. Je préfère être témoin d'une équipe folle, d'un dernier carré incroyable en PO, du talent à chaque poste, plutôt que d'une NBA tiède avec 30 équipes qui se valent et des burnes dans le 5. La seule fois où j'ai trouvé ça abusé, c'est quand Cousins a rejoint GSW mais le karma les a rattrapés. Là on avait véritablement 5 all stars de l'année précédente dans le 5, ça devenait too much.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : Jolie formule, c'est très émouvant, mais au final, les équipes construites à partir de la draft sortent tout autant le portefeuille pour garder les joueurs à la fin du contrat rookie. Et sinon, je pense que Kawhi donne rdv à James, Lillard à George, Jokic à Gobert, rien que pour parler de l'Ouest. Des stars qui s'associent, ça n'a pas grand chose de nouveau, ça ne fait que s'accélérer, et ça donne un noyau d'équipes hyper compétitives plutôt qu'une NBA molassonne nivelée par le bas. Quel intérêt d'avoir 30 équipes compétitives quand il ne reste plus que 8 équipes dès le 2eme tour ? Au moins, les séries seront dantesques. On n'est pas dans le foot, où l'équipe de Nogent le Rotrou peut espérer frapper un grand coup sur un malentendu.


Sauf que t'es fan des Lakers et que 4-5 équipes au dessus du lot ça te dérange pas parce que James et Davis sont à LA.
Arrête ton cinéma, Elbou. smiley.gif


Cette beaufitude lvl 60 heyhey.gif
Dis moi, tu es plutôt PSG ou OM ? heyhey.gif


La carte "beaufitude" c'est la bofitude lvl 99 de l'argumentation. Ca sert à rien sinon à mettre un smiley MDR... l'équivalent du beauf qui rit bien fort de ses propres âneries.

Je disais donc, t'es fan des Lakers, tu défends ton bifteck et basta.
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
Pippen peut être considéré comme drafté par les Bulls dans un sens.
Même dans les années 90, il n'y a pas d équipes à 100% bâties sur la draft mais souvent le FP et le lieutenant le sont. C'est déjà une énorme différence avec maintenant.

Sinon 5/13 c'est effectivement beaucoup ! Sachant que Clevalnd Miami et Boston font dauphins à 6 reprises. En gros les teams construites en un été font 11 finales sur 13. Ce serait inconcevable dans les années 90 d'émerger aussi vite !
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : Jolie formule, c'est très émouvant, mais au final, les équipes construites à partir de la draft sortent tout autant le portefeuille pour garder les joueurs à la fin du contrat rookie. Et sinon, je pense que Kawhi donne rdv à James, Lillard à George, Jokic à Gobert, rien que pour parler de l'Ouest. Des stars qui s'associent, ça n'a pas grand chose de nouveau, ça ne fait que s'accélérer, et ça donne un noyau d'équipes hyper compétitives plutôt qu'une NBA molassonne nivelée par le bas. Quel intérêt d'avoir 30 équipes compétitives quand il ne reste plus que 8 équipes dès le 2eme tour ? Au moins, les séries seront dantesques. On n'est pas dans le foot, où l'équipe de Nogent le Rotrou peut espérer frapper un grand coup sur un malentendu.


Sauf que t'es fan des Lakers et que 4-5 équipes au dessus du lot ça te dérange pas parce que James et Davis sont à LA.
Arrête ton cinéma, Elbou. smiley.gif


Cette beaufitude lvl 60 heyhey.gif
Dis moi, tu es plutôt PSG ou OM ? heyhey.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Karlone a dit : Pareil, même si ça fait vieux con, je préférais aussi l'allure des équipes des années 90 avec des FP fidèles à leur team et qui se construisaient progressivement sur la draft.


Je comprends le point de vue, même si parler d'équipes construites grâce à la draft autour du FP est abusif : quasiment tous les cadres des FP ont été obtenus via trade (Pippen, Rodman, Thorpe, K.Smith, Drexler, Jeff Malone, Hornacek, Oakley, Starks, KJ, Chambers..). Mais je vois ce que tu veux dire, trade/draft vs free agency

Pour ma part, je ne vois pas ce que ça change que le joueur aït joué 10 ans dans l'équipe avant ou qu'il la conduise loin dès son arrivée façon Barkley ou Kawhi. Râler contre les regroupements de trois ou quatre all stars je conçois, mais les gros duos existent en NBA depuis la nuit des temps, qu'ils soient formés par la draft, les trades ou la free agency. À la limite, faut se mettre au tennis si ça pose problème drole.gif
dreemtim
1,000 wins & 5 titles
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
5/13 je trouve le ratio plutôt élevé, surtout en partant de 2008. Et il n'est pas tenu compte de GS 2017 et 2018 dans ce calcul. Certes l'équipe de GS était sur une base draftée, mais tu rajoutes à ça un MVP chopé à la free agency...

Et dans les forces en présence actuelles, 3 des principaux contenders sont construits sur le marché (LAL, LAC, Nets), ça fait à peu près la moitié. Ca s'accentue d'année en année
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Karlone a dit : Pareil, même si ça fait vieux con, je préférais aussi l'allure des équipes des années 90 avec des FP fidèles à leur team et qui se construisaient progressivement sur la draft. Tu prends tous les cadors des années 90 (MJ, Olajuwon, Malone, Miller, Ewing, Robinson, Payton, Mullin, Richmond, Price,...) ils sont tous associés à une franchise. Les seules exceptions restent Barkley et Drexler que tu vois sous plusieurs maillots. Bon après c'est aussi les mêmes équipes qui gagnaient toujours smiley.gif

Les super-teams construites en été ont quand même glané 5 titres en 13 ans, depuis la constitution de la 1ère super-team (Boston 2008) : Boston, Miami x 2, Cleveland, LA. A voir si la tendance se poursuit, mais ce ne serait pas étonnant que ce soit le cas.



Intéressant, ce calcul. 5/13 c'est pas terrible comme ratio et ça vient relativiser la grande menace...
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : Jolie formule, c'est très émouvant, mais au final, les équipes construites à partir de la draft sortent tout autant le portefeuille pour garder les joueurs à la fin du contrat rookie. Et sinon, je pense que Kawhi donne rdv à James, Lillard à George, Jokic à Gobert, rien que pour parler de l'Ouest. Des stars qui s'associent, ça n'a pas grand chose de nouveau, ça ne fait que s'accélérer, et ça donne un noyau d'équipes hyper compétitives plutôt qu'une NBA molassonne nivelée par le bas. Quel intérêt d'avoir 30 équipes compétitives quand il ne reste plus que 8 équipes dès le 2eme tour ? Au moins, les séries seront dantesques. On n'est pas dans le foot, où l'équipe de Nogent le Rotrou peut espérer frapper un grand coup sur un malentendu.


Sauf que t'es fan des Lakers et que 4-5 équipes au dessus du lot ça te dérange pas parce que James et Davis sont à LA.
Arrête ton cinéma, Elbou. smiley.gif
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
Pareil, même si ça fait vieux con, je préférais aussi l'allure des équipes des années 90 avec des FP fidèles à leur team et qui se construisaient progressivement sur la draft. Tu prends tous les cadors des années 90 (MJ, Olajuwon, Malone, Miller, Ewing, Robinson, Payton, Mullin, Richmond, Price,...) ils sont tous associés à une franchise. Les seules exceptions restent Barkley et Drexler que tu vois sous plusieurs maillots. Bon après c'est aussi les mêmes équipes qui gagnaient toujours smiley.gif

Les super-teams construites en été ont quand même glané 5 titres en 13 ans, depuis la constitution de la 1ère super-team (Boston 2008) : Boston, Miami x 2, Cleveland, LA. A voir si la tendance se poursuit, mais ce ne serait pas étonnant que ce soit le cas.

Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Je vois le point de vue. Pour moi c'est uniquement de la narration de cassette promotionnelle NBA. Un peu comme MJ qui devenait l'entraîneur perso d'un gamin sur un playground
dreemtim
1,000 wins & 5 titles
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Je ne défends pas un ordre "normal" des choses, t'as peut-être raison, les joueurs auraient de tout temps pris rendez-vous à l'intersaison s'ils en avaient eu la possibilité. On ne saura jamais

Je regrette juste qu'un titre se gagne aujourd'hui plus parce qu'un GM a réussi à faire venir telle star avec ses potos, plutôt que dans la durée. Que ce soit normal ou pas, ça rend les victoires, acquises avec des équipes bâties en une année, beaucoup plus factices, que le titres que tu mettais (au moins) 3 ou 4 ans à construire auparavant avec un roster qui se peaufine et des stars qui progressent. Tu ne m'enlèveras pas de l'esprit que le parcours de MJ, les multiples échecs pendant 6 ans contre plus forts que lui (Boston, Detroit) avant de finir par l'emporter, font partie du mythe. Ca aurait eu une autre gueule s'il avait signé aux Knicks en 89, ou aux Lakers heyhey.gif (à supposer qu'il ait pu)
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Je précise au cas où pour les deux du fond que 25 ans est à la fois une hyperbole pour forcer le trait et un clin d'oeil au contrat historique de Magic quand il débarque à LA smiley.gif
Mais de fait, si la free agency a été obtenue tardivement et s'il a fallu attendre encore un peu plus pour être débarassé du système ahurissant de compensation en cas de signature d'un free agent, je pense que la construction des équipes des 90s est directement impactée par ces vestiges d'un ancien temps. Les têtes d'affiche de la décennie ont été enchaînées à leur premier club dix ans plus tôt à coup de contrats très longs, on ne peut donc pas juger de leur fidélité à leur club en disant simplement "ils y ont fait l'essentiel de leur carrière" : ils n'avaient quasiment pas le choix et rien ne permet d'affirmer "untel n'aurait jamais fait le choix de s'associer avec untel".
Finalement, la free agency est arrivée à maturité quand les joueurs ont signé des contrats rookie encadrés pour 3 ans à partir de 95 et ont pu aller ensuite où ils voulaient. Le premier coup de semonce, à la limite, c'est l'été 2000 et les rumeurs de duo Duncan-Tmac à Orlando. Enfin, les joueurs sont devenus libres de choisir où ils joueraient l'essentiel de leur carrière sans être liés à l'équipe qui détenait leurs droits et immédiatement, ils ont commencé à envisager des rapprochements.
L'évolution suivante a été la tendance des stars à s'engager sur des 2+1, tant pour pouvoir quitter au plus vite une situation toxique que pour bénéficier des hausses régulières du cap.
Et pour reboucler, dans le même contexte, les joueurs du passé feraient sûrement la même. Ils n'en ont juste pas eu l'occasion.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Il y a un élément qu'on oublié toujours de citer dans ce débat, c'est la durée des contrats. Dans les 80s, tu pouvais tranquillement signer pour 25 ans dans ton club, ce qui limitait par définition les mouvements de joueurs, raison pour laquelle les équipes se construisaient davantage via la draft et les trades. Avec des contrats plafonnés à 5 ou 7 ans, tu crois que Drexler aurait attendu 11ans pour rejoindre son pote Olajuwon, par exemple ? Il a fallu qu'il force un trade, comme par hasard vers son équipe préférée, pour y parvenir.
Au bout du compte, on a aujourd'hui aussi des rivalités, Durant vs James ça existera toujours quelle que soit leur équipe. Si Brooklyn affronte LA en final, ça sera le même duel dans le duel qu'en 2017 et 2018. Et je pense que la battle of LA est plus intéressante que dans les 90s. Et tu as toujours, à côté, des équipes bâties à l'ancienne avec 3 all stars comme Utah, les Bucks, Denver ou Philly.
Débat de nostalgiques fragiles, à mon avis.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Jolie formule, c'est très émouvant, mais au final, les équipes construites à partir de la draft sortent tout autant le portefeuille pour garder les joueurs à la fin du contrat rookie. Et sinon, je pense que Kawhi donne rdv à James, Lillard à George, Jokic à Gobert, rien que pour parler de l'Ouest. Des stars qui s'associent, ça n'a pas grand chose de nouveau, ça ne fait que s'accélérer, et ça donne un noyau d'équipes hyper compétitives plutôt qu'une NBA molassonne nivelée par le bas. Quel intérêt d'avoir 30 équipes compétitives quand il ne reste plus que 8 équipes dès le 2eme tour ? Au moins, les séries seront dantesques. On n'est pas dans le foot, où l'équipe de Nogent le Rotrou peut espérer frapper un grand coup sur un malentendu.
dreemtim
1,000 wins & 5 titles
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
Anonyme a dit :
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : Mais du coup, tu voudrais qu'elles jouent où, les stars ?
Perso, je préfère voir 6 ou 7 grosses équipes se battant pour le titre que 30 équipes nivelées par le bas. La dilution des talents n'est pas meilleure que la constitution de la all star team, je trouve.


Tout est affaire de goût, mais perso je préfère très largement l'époque 90's, avec tes franchises formées autour d'un patron, souvent issu de la draft, qui se renforcent ou tentent de se renforcer chaque année pour faire la différence, et qui se rencontrent chaque année en PO

Je préfère les leaders qui se donnent rendez-vous aux prochains PO, plutôt que ceux qui se donnent rendez-vous à l'ouverture du marché des transferts
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Après tu auras toujours des joueurs sans ambition qui préfèrent rester la seule star de leur équipe, même si elle stagne en milieu de tableau. Coucou Lillard smiley.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : Au complet, cette équipe est énorme, faut dire ce qui est.
Ça sert à rien de refaire le débat 50 fois, c'est pas normal d'avoir un duo aussi fort ET des RP de ce niveau.
Mais c'est comme ça. Les joueurs ont le pouvoir.


Le vrai problème c'est le buy out, il va falloir modifier la règle, du style "un joueur qui obtient un buy out est libéré de son contrat mais il n'a plus le droit de rejouer de la saison". En poussant à l'extrême, n'importe quelle star pourrait demander à se barrer et organiser un regroupement insensé.


Le buyout c'est un problème mais il existerait même sans les regroupements de stars. Les joueurs iraient quand même chez un favori.
Le problème c'est le regroupement de stars.
Les deux favoris sont deux équipes qui se sont construites autour de superstars qui se sont entendues pour jouer ensemble.

Perso, je trouve qu'il est là le vrai problème.
Ça fausse complètement la donne.
Dans une ligue où les meilleures teams doivent se construire en draftant bien et en faisant les bons trades, certaines passent de rien à tout quasi instantanément, juste parce que des superstars ont décidé d'aller y jouer ensemble.
L'année dernière, Miami ou Denver auraient été champions moins prestigieux mais plus méritants.
Cette année, même chose avec Denver, Utah ou Phila.

C'est surtout ça qui est agaçant. LAL était dans la même situation que toutes les équipes de sa conf : obligée de bien drafter et de développer ses jeunes joueurs et d'un coup, James débarque puis Davis exige d'y aller.
C'est pas normal.



Mais du coup, tu voudrais qu'elles jouent où, les stars ?
Perso, je préfère voir 6 ou 7 grosses équipes se battant pour le titre que 30 équipes nivelées par le bas. La dilution des talents n'est pas meilleure que la constitution de la all star team, je trouve.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Karlone a dit : @Defaitix

Tu énumères dans ton post toutes les raisons qui expliquent selon toi que cette win des Lakers sur le terrain des Nets ne signifie rien. Fair enough. smiley.gif
Mais nous sortir l'absence de Dinwiddie parmi ces arguments, alors qu'il n'a joué que 3 matchs cette saison et que l'équipe est n°1 sans lui, c'est juste comique. smiley.gif Mon propos était sur ce point là, et non sur savoir combien il se classerait sur le banc.

Brooklyn est de toute façon partie pour tourner sans lui, et elle devrait y arriver... Ca me rappelle l'année dernière en PO quand tu martelais que les Lakers partaient handicapés par les circonstances de la bulle avec Avery Bradley qui avait refusé de la rejoindre, comme s'il s'agissait du game-changer. smiley.gif



Ah ok, j'ai cru lire qu'il aurait été, selon toi, le 8eme homme. Alors que de fait, il est leur 4e meilleur joueur (5e si tu mets Harris devant). Du coup, son absence est clairement préjudiciable, même si elle dure depuis longtemps.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Karlone a dit : @ano Houston 95 pour le B2B sans HCA.



Ils n'ont jamais le HCA pendant le 1er titre ? J'ai peut-être pas été clair dans ma question'
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : Au complet, cette équipe est énorme, faut dire ce qui est.
Ça sert à rien de refaire le débat 50 fois, c'est pas normal d'avoir un duo aussi fort ET des RP de ce niveau.
Mais c'est comme ça. Les joueurs ont le pouvoir.


Le vrai problème c'est le buy out, il va falloir modifier la règle, du style "un joueur qui obtient un buy out est libéré de son contrat mais il n'a plus le droit de rejouer de la saison". En poussant à l'extrême, n'importe quelle star pourrait demander à se barrer et organiser un regroupement insensé.


Le buyout c'est un problème mais il existerait même sans les regroupements de stars. Les joueurs iraient quand même chez un favori.
Le problème c'est le regroupement de stars.
Les deux favoris sont deux équipes qui se sont construites autour de superstars qui se sont entendues pour jouer ensemble.

Perso, je trouve qu'il est là le vrai problème.
Ça fausse complètement la donne.
Dans une ligue où les meilleures teams doivent se construire en draftant bien et en faisant les bons trades, certaines passent de rien à tout quasi instantanément, juste parce que des superstars ont décidé d'aller y jouer ensemble.
L'année dernière, Miami ou Denver auraient été champions moins prestigieux mais plus méritants.
Cette année, même chose avec Denver, Utah ou Phila.

C'est surtout ça qui est agaçant. LAL était dans la même situation que toutes les équipes de sa conf : obligée de bien drafter et de développer ses jeunes joueurs et d'un coup, James débarque puis Davis exige d'y aller.
C'est pas normal.
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
@ano Houston 95 pour le B2B sans HCA.
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
@Defaitix

Tu énumères dans ton post toutes les raisons qui expliquent selon toi que cette win des Lakers sur le terrain des Nets ne signifie rien. Fair enough. smiley.gif
Mais nous sortir l'absence de Dinwiddie parmi ces arguments, alors qu'il n'a joué que 3 matchs cette saison et que l'équipe est n°1 sans lui, c'est juste comique. smiley.gif Mon propos était sur ce point là, et non sur savoir combien il se classerait sur le banc.

Brooklyn est de toute façon partie pour tourner sans lui, et elle devrait y arriver... Ca me rappelle l'année dernière en PO quand tu martelais que les Lakers partaient handicapés par les circonstances de la bulle avec Avery Bradley qui avait refusé de la rejoindre, comme s'il s'agissait du game-changer. smiley.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
dreemtim a dit : On annonce le retour de Davis d'ici 10/15 jours et LBJ juste après. Ce qui nous renvoie plus ou moins à la fin du mois d'avril. Il restera 15 jours de saison
Au final c'est pas du tout impossible que LA soit assez bas dans le classement (6ème voire même en-dessous), ce qui nous enverrait alors un premier tour de malade, contre Denver ou Clippers potentiellement

Sauf s'ils se mettent à aller foutre des branlées à l'extérieur chez un contender comme hier soir, mais je suis pas sûr qu'ils rééditent l'exploit



Un back to back sans jamais avoir l'avantage du terrain, ça serait peut-être une première. J'attends les rageux sur l'absence d'avantage du terrain l'an dernier smiley.gif
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Karlone a dit : @Defaitix "Oh non pas de panique, mais aucun enseignement non plus, il manquait Harden, Irving a été viré, Durant est convalescent, toujours pas de Dinwiddie, "

Le joueur qui n'a pas joué de la saison et qui serait aujourd'hui au mieux 8ème homme compte tenu de l'effectif des Nets. T'es quand même allé le chercher un peu loin celui-là... heyhey.gif


8e homme ? Tu aurais mis qui du banc devant lui ? Tu n'as peut être pas suivi son évolution, c'est fort compréhensible, mais l'an dernier c'était 20pts 7ast dans une équipe compétitive. En back up, il aurait été un des meilleurs remplaçants de la Ligue et, évidemment, le meilleur des Nets.
Il fait quasiment saison blanche mais je ne vois pas comment tu arrives à en faire un argument pour minimiser les blessures côté Nets, c'est assez contradictoire smiley.gif
dreemtim
1,000 wins & 5 titles
(Dieu vivant du forum)
Répondre – Profil
On annonce le retour de Davis d'ici 10/15 jours et LBJ juste après. Ce qui nous renvoie plus ou moins à la fin du mois d'avril. Il restera 15 jours de saison
Au final c'est pas du tout impossible que LA soit assez bas dans le classement (6ème voire même en-dessous), ce qui nous enverrait alors un premier tour de malade, contre Denver ou Clippers potentiellement

Sauf s'ils se mettent à aller foutre des branlées à l'extérieur chez un contender comme hier soir, mais je suis pas sûr qu'ils rééditent l'exploit
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
@Defaitix "Oh non pas de panique, mais aucun enseignement non plus, il manquait Harden, Irving a été viré, Durant est convalescent, toujours pas de Dinwiddie, "

Le joueur qui n'a pas joué de la saison et qui serait aujourd'hui au mieux 8ème homme compte tenu de l'effectif des Nets. T'es quand même allé le chercher un peu loin celui-là... heyhey.gif
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
Oui c'est vrai que cette année c'est un peu particulier, mais comme les choses font souvent jurispudence en NBA, ce serait pas étonnant que le phénomène se poursuive.

Drummond est au dessus des 3, certes, mais Griffin et Aldridge, c'est pas non plus des Parish 98. Franchement beaucoup d'équipes diraient pas non à des AS rincés comme eux. D'ailleurs leur production semble quand même assez correcte.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Karlone a dit : @ano on a eu le débat récemment sur le forum concernant le sujet des buy-outs, suite à la déclaration de Green qui disait que les joueurs NBA devaient être considérés avec plus de respect. Mais quelle blague en y repensant d'avoir soutenu ça.. Griffin et Drummond se retrouvent chacun chez un prétendant, exactement ce qu'ils pouvaient espérer de mieux, et tout en ayant sercuriser des millions de dollars..

Mais les choses pourraient quand même bouger concernant la règle des buy-outs. Ces derniers buy-outs ont quand même fait couler pas mal d'encre.


Oui, après je lisais qu'il y a finalement eu en 2021 moins de buy out que d'habitude et que les joueurs concernés les années précédentes n'ont que très rarement contribué significativement en PO. On est peut-être sur un épiphénomène lié au fait que cette année, ils ont concerné 3 all stars (dont deux rincés et un dans la force de l'âge mais dont le passif est sujet à caution) et 2 des gros favoris. Si ça doit devenir une tendance, il faudra clairement légiférer.
Karlone
“He a bitch !” - Green on teammate Durant 11/12/18
(Mythe)
Répondre – Profil
@ano on a eu le débat récemment sur le forum concernant le sujet des buy-outs, suite à la déclaration de Green qui disait que les joueurs NBA devaient être considérés avec plus de respect. Mais quelle blague en y repensant d'avoir soutenu ça.. Griffin et Drummond se retrouvent chacun chez un prétendant, exactement ce qu'ils pouvaient espérer de mieux, et tout en ayant sercuriser des millions de dollars..

Mais les choses pourraient quand même bouger concernant la règle des buy-outs. Ces derniers buy-outs ont quand même fait couler pas mal d'encre.
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit :
Anonyme a dit : L'arrivée de Drummond refait des Lakers le favori


Du coup, Karlone, tu m'expliques pourquoi selon moi les Lakers ne sont pas les favoris ? Je suis curieux de savoir.


(Désolé karlone, j'ai cru que le message était de toi)
Auteur anonymeRépondre – Auteur Anonyme
Anonyme a dit : L'arrivée de Drummond refait des Lakers le favori


Du coup, tu m'expliques pourquoi selon moi les Lakers ne sont pas les favoris ? Je suis curieux de savoir.
Aller à la page :   1 – 2 – 3 – 4 – 5
Suivant > 
Répondre

 Sujet précédent < San Antonio Spurs 2019/2020
 Sujet suivant > Utah Jazz 2019/2020
Messages par page
Dernier en 1er en dernier
  Aller en haut de page

Nouveaux messages depuis votre dernière visite : ()